Connemara

LEENAN HEAD : Un peu d'histoire ...

Des écossais partis dans les années 1890 faire la guerre au Zululand en Afrique du Sud, sont revenus avec l'envie de créer un nouveau bateau solide, pugnace à l'image des guerriers à "peaux de zèbres". Ils ont mixé le Scaffie et le Fifie, deux bateaux écossais.

En 1880 sur la côte est de l’Écosse, la pêche aux harengs se modernise. Les bateaux se veulent plus lourds et larges afin de s’éloigner d’avantage au large et permettant une meilleure stabilité du navire. Jusqu’au début du XXème siècle, l’Écosse construit des Zulus par dizaines pour les Irlandais. C’est au chantier Stephen, à Banff, que Leenan Head verra le jour pour sa carrière de pêche aux Shetland et au Nord de l’Irlande.

Construit en 1906, par un fond d'aide aux nations sous développées du Royaume-Unis (qui était l’Irlande) pour faire la pêche aux harengs aux filets dérivants sur la côte nord-ouest de l’Irlande, "Leenan Head" a pratiqué la pêche pendant une trentaine d'années puis est devenu le ferry et bateau-courrier sur toute la côte ouest de l’Irlande (Connemara) jusqu'en 1996 : transport de personnes, de moutons, de lettres (mail boat), de voitures même ...

Photos d'archives : (en haute à g.) port de Baltasound, îles Shetlands, (en bas à g.)Paddy O'Halloran, (en haut à d.) marin à la barre de Leenan Head, (en bas à d.) Leenan Head en Irlande.

Il est coulé puis renfloué durant la première guerre mondiale.

Paddy O'Halloran, propriétaire irlandais, a été son armateur pendant une cinquantaine d'années.
Un des derniers marin a avoir connu l'époque de la marine à voile est décédé en 2012 ;
L'histoire de Leenan Head est aujourd'hui longue de 115 ans ...

Ne répondant plus aux normes administratives de l’Irlande, Leenan Head est vendu et convoyé en France (Bretagne nord) par un français où il subit un important chantier de restauration entre 1998 et 2000 (rehausser le pavois et l'hiloire de cale, création d'un aménagement intérieur).
Depuis 2001, il devient navire de plaisance française.  Il navigue entre l'Europe/Afrique et les Caraïbes/Brésil.


Chantier de restauration à Paimpol.

Tout le long de sa carrière en Irlande, il était gréé en ketch à corne très bas, sans bout-dehors. Depuis 2000, il a eu des changements réguliers de gréements, suivant le programme de navigation qui lui était réservé (zulu, nobbie, ketch, hooker, cotre).

 

57d13ed5-b028-4bc0-81b0-5f62fa694e69.jpg

Aujourd'hui ...


Leenan Head est un voilier de 1906 basé à Locmariaquer dans le Golfe du Morbihan. Devenu école de voile traditionnelle, il s’ouvre à un large public désireux de découvrir les termes marins, les manœuvres en équipage, la navigation côtière et hauturière…
Chaque année, des équipiers et équipières de quelques mois à 90 ans partagent la vie du bord, se forment à la navigation, à la voile et à une expérience de vie en mer.

Nous faisons vivre le patrimoine maritime, historique et culturel, partageons et valorisons les projets de Leenan Head.
Depuis 2001 Leenan Head a désormais vocation à devenir une école de voile traditionnelle, un patrimoine maritime vivant et tout un savoir à transmettre.

Leenan Head est labellisé Bateau d'Intérêt patrimonial en 2013.

Création de l’association Leenan Head en 2015.
Leenan Head est un des rares gréements traditionnels à avoir autant navigué :
Il parcourt entre 10 000 et 15 000 milles par an.
 Plus de 20 trans Atlantique, du Sénégal (fret humanitaire) à Terre Neuve en passant par le Cap Vert, les Caraïbes, la Norvège, le Spitzberg ("Svalbard Project", expédition d'alpinistes).

Plusieurs participations aux rassemblements de gréements traditionnels, du fret (2017 République Dominicaine où il charge 2,4 tonnes de cacao certifié biologique et équitable pour le compte d'un chocolatier vendéen. 2020 Martinique 800kg de sucre, 2021 Guadeloupe chargement de rhum), un support pour l'évènementiel, des expéditions.

Leenan Head a donc eu plusieurs vies, plusieurs utilités et a vu naître à son bord des vocations notamment dans la pratique de la voile, de la charpente marine, la voilerie et du matelotage.

 

Historique de ses pérégrinations :


2008 : Caraïbes Grenadines
Sept 2009 : Blasket Islands
2010 : Espagne, Madère, Canaries, Sénégal, Dakar
2011 : Grenade, Cariacou, Union, Saint Vincent, Cuba, Bahamas, Bermudes, les Acores, Portugal, Canaries, Cap Vert, Brésil
2013 : Brésil, Guyane, Cariacou

Martinique, les Acores, Bretagne, Ecosse, Loch Ness, canal Calédonien, Norvège, Lofoten, iles Shetlands, Svalbard, la Laponie, pour arriver au Spitzberg. Le bateau a mouillé au 79°N
.
Douarnenez, les Canaries
Cap Vert, Grenadines, Caraïbes, Grenade, Cariacou, st Vincent, les Grenadines, Martinique, Dominique, Guadeloupe, Montserrat, Saint Kitts, Saint martin, bvi, République Dominicaine
St Martin, le 11 avril, soit au départ de la République Dominicaine vers le 25 avril. Bermudes, Nouvelle Écosse,  Le cap sera mis sur Terre-Neuve, Miquelon, Irlande

Juin 2015 : Canada-Terre Neuve
2013 : Une belle occasion de vous présenter notre programme 2016…une remontée le long des côtes écossaises pour passer l’été aux Lofoten, au Nord du cercle polaire !Écosse – Canal calédonien – Lofoten
2014 : cap vers les Scilly, l’île de Man, l’Écosse et les Shetland. On ne peut pas voguer vers la Norvège  et les Canaries
2015 : Caraïbes Martinique – République Dominicaine Acores France Bretagne Madère Canaries
2016 : Les Acores France Locmariaquer Douarnenez l hiver
2017 : Canaries Cap vert Caraïbes Martinique
2018 : Caraïbes Les Acores Bretagne Espagne Portugal Canaries Caraïbes


Naviguer sur Leenan Head c’est s’immerger dans un voyage dans le temps.